Texte par Karyne Plano

 

 

 

Ok, je le sais, ce n’est pas encore le printemps… Mais moi, quand je vois l’asphalte sortir de sous la neige et que je commence à sentir la chaleur des rayons de soleil sur mon visage, mon cœur s’emballe. Il bat plus vite et un immense sourire me traverse la figure. Le rythme de mon cœur s’accélère parce que dans ma tête, ça réveille des envies. Et dans ma tête, ça va vite. J’vois la neige fondre à toute vitesse, j’vois les bourgeons pousser sur les arbres, j’vois les lourds vêtements d’hiver prendre le bord et j’me vois, moi, enfourcher ma #Honda et recommencer enfin à la sortir. J’adore me promener avec elle dans les rues et attirer les regards, car il faut se l’avouer, ses courbes parfaitement dessinées et son châssis aérodynamique en font une partenaire remarquable. J’aime qu’elle soit fringante et qu’elle adore ajouter plusieurs kilomètres sur son cadran. J’aime qu’elle soit gourmande et qu’elle dévore de l’asphalte, parce que mes poches restent toujours bien remplies, et le pétrole hors de prix, dans les réservoirs des pétrolières. Avec ma #Honda, je chasse la grisaille et je sors mes grands airs. Avec ma #Honda, je n’ai pas peur de laisser mon empreinte, partout où je passe.

HONDA, prends ton destin en main. Ton printemps t’attend.